blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Du napo dans l'air

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

GASP !

Le 13/11/2018

Catastrophe et damnation ! Ce matin, un problème cardiaque m'est tombé sur le rable (hé oui, je suis mal fabriqué). Du coup : hosto, cardio, repos.
Cet imprévu m'oblige à annuler la table napo prévue pour le salon de Lorient. Table à laquelle je travaillais depuis des semaines.
Y a vraiment des jours sans comme dirait DSK en constatant que sa secrétaire, à qui on ne la fait plus, porte désormais une cote de mailles et des bas, à résille certes, mais en acier trempé. 

 

LA GENERALE REPETE SON TEXTE

Le 12/11/2018

Sur le pont, les Rifles vont en prendre plein les dents. Les Français commencent à débouler Sur l'autre rive, les guerilleros espagnols préparent les banderilles Les radeaux du D.Day. C'est pas Omaha Beach mais ça va chauffer Les Anglais et les Ecossais, baïonnettes et cornemuses

Sur le pont, les Rifles vont en prendre plein les dents.
Sur le pont, les Rifles vont en prendre plein les dents. 
Un scénario, c'est comme un boeuf mironton, ça se mijote, ça s'assaisonne, ça se touille 
et se retouille.
C'est ce qu'on a fait avec le général Charles de Tuperdsrienpourattendre-Mongaillard avant de participer au Salon de la maquette et de la figurine qui se déroulera le week-end prochain à Lorient.
Une manifestation qui a le bon goût de débuter le 17 novembre, jour de grogne nationale anti-taxes. Ce qui va déjà nous obliger à affuter notre sens de la tactique et de l'itinéraire stratégique afin d'éviter bouchons et opérations escargots sur les routes bretonnes en colère. 
Faut dire ce qui est. Cette répétition, la "générale" comme on dit en matière de théâtre (ce qui va fort bien au fana du napo que je suis), s'est avérée fort utile. 
Elle nous a permis d' alléger certaines entrées en matière, de réduire quelques scènes trop chargées en figurants. Bref, d'aller droit au but comme le ferait le p'tit père Tron, ex secrétaire d'Etat chargé de la Succion (pardon, de la Fonction) publique quand il aperçoit les  orteils d'une donzelle.
Maintenant, il ne reste plus qu'à espérer que les visiteurs soient quand même un peu nombreux le premier jour. Même s'ils viennent à pied.
L'événement se déroulant au coeur de la cité et les troquets étant légion dans le coin, ça devrait quand même le faire. 
Allez JJ ! On y croit, nom d'un grognard ! 

 

UNE DROLE DE GALERE

Le 07/11/2018

V'là les radeaux et le triangle qui indique les directions
V'là les radeaux et le triangle qui indique les directions 
J'ai imaginé un système simple pour la traversée de rivière sur des radeaux.
Chaque embarcation avance de 15 cm par tour , au lieu des 20 cm prévus habituellement pour une colonne d'infanterie.
La direction que prend le radeau, malmené par les courants, est indiquée par un jet de dé.
Pour cela, j'ai divisé un triangle de carton en 5 parties de manière à suivre 6 directions possibles.
L'angle 0 degré (qui correspond au chiffre 1 du dé) fait avancer le bateau tout droit, parallèlement au rivage.
L'angle 90 degrés (qui correspond au chiffre 6 du dé) lui fait traverser la rivière en se dirigeant face à la rive opposée.
On jette le dé et on avance le radeau dans la direction correspond au chiffre qui sort.
Si un radeau emporté par le courant heurte une pile du pont, il coule sur un jet de dé de 1 (ou 1-2, c'est à voir).
S'il n'atteint pas l'autre rive et s'il sort du décor, il est perdu.
A vos rames ! 

 

UN SCENAR AUX P'TITS OIGNONS

Le 06/11/2018

Le décor, sans ses arbres et avec une partie des troupes seulement
Le décor, sans ses arbres et avec une partie des troupes seulement 
Petit à petit, le grenadier bâtit sa stratégie.
Je suis en train de travailler le scénario de l'attaque du pont de Bera qui sera présentée par les Grognards de l'Ouest  les 17 et 18 novembre prochain, à Lorient.
Un scénario d'autant plus délicat à imaginer que l'arrivée des troupes se fera de manière très progressive sur près 8 tours de jeu. Ca laisse de la marge à l'initiative.
Cela dit, l'affaire prend tournure et devrait être sympa. C'est le ch'ti père Charles, mon jeune adversaire, qui va pouvoir s'en donner à coeur joie. 
Voilà quelques photos de ce travail préparatoire sur un décor où manquent encore tous les arbres ainsi que diverses haies.  
Quand tout sera fini, ça devrait en jeter. C'est du moins mon opinion. Donc, forcément... je la partage comme aurait fort bien pu dire ce brave Monsieur de La Palice.

 

LE GROGNARD VIRE A L'OUEST

Le 04/11/2018

V'là l'affichette. Je biche.
V'là l'affichette. Je biche. 

La pub, c’est comme un coup de pied aux fesses. Ca peut pas faire de mal et ça permet parfois  d’avancer.

Avant d’exposer mes troupes sur un stand du Salon de la Maquette et de la figurine de Lorient qui aura lieu les 17 et 18 novembre, j’ai sollicité la haute bienveillance de ma ministre de l’Intérieur.  Une fort aimable personne qui est également la redoutable ministre de la Justice et de la Condition carcérale quand j’ai mal essuyé la vaisselle.

Je lui ai demandé de concocter une affichette destinée à présenter l’association des Grognards de l’Ouest (ex-Grognards des Pyrénées) que je viens de transférer en Morbihan. Association au nom de laquelle j’exposerai à Lorient.

 Son but consiste à exposer des décors de bastons, à donner des conférences tous publics sur les mêmes chicorées et à initier les foules esbaudies au jeu d’histoire avec figurines. Cela, sans passer systématiquement par les armes tous ceux qui ne pratiquent pas telle ou telle règle bien précise. Car, hélas, ce ne sont pas les ayatollahs qui manquent en ce bas monde. Y compris en matière de wargame.

L’affichette réalisée par la Haute Autorité Visuelle est plutôt sympa . En prime, elle comporte la photo d’un de mes bataillons franchouillards.

Ah tiens ! Tant que j’y suis. Pour ceux que cela intéresserait, l’adhésion aux Grognards de l’Ouest ne coûte que 10 euros par an.
Un tarif qui contrairement à ceux du gaz, de l’électricité, du bois, de la CSG, de l’andouille de Guéméné et d’un tas d’autres machins n’a pas augmenté d’un centime depuis plus de deux ans. Ce qui , il faut bien le dire, relève de l’exploit en cette période de grand écorniflage fiscal.


 

 

Minibluff the card game

Hotels