blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Du napo dans l'air

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

DU LOURD ET DU MECHANT

Le 11/07/2018

Au menu du jour : du tankiste grillé
Au menu du jour : du tankiste grillé 
Un saut dans l'espace-temps, ça ne fait jamais de mal.
Une baston Team Yankee disputée avec des blindés modernes m'attendait ces jours derniers quelque part du côté de Pontivy. 
Tanks et lanceurs de missiles ruskofs disputaient le bout de gras sur la table avec leurs homologues américains, sous la houlette de Matthieu, le maître des lieux.
Certes, le jet de dé compte énormément. Mais le jeu est rapide et le format sympa.
Le matos en 15 mm étant, si j'ai bien compris, de la marque Battlefront. Pas donné (c'est le moins que l'on puisse en dire), mais bien fait.
Des troupes françaises devraient sortir prochainement, pas forcément terribles en blindage mais rapides et efficaces dans les tirs de missiles, explique Matthieu-la-tornade. 
Pour plus d'infos sur le jeu, y a qu'à cliquer là : 

https://www.team-yankee.com/

 

LE RUISSEAU QUI TE LES BRISE MENU

Le 10/07/2018

Le bistrot occupé par les Français commence à cramer L'aile droite prussienne, un peu frileuse malgré un essai de charge

 
Quand ça le fait pas, ça le fait pas. L'attaque du village de Ligny par mes Français a fait plouf l'autre jour et s'est terminée par une sorte d'égalité entre les deux camps.
Faut dire que l'affaire n'était pas simple pour les amateurs de calendos.
La faute en grande partie à un ruisseau qui traversait la majeuer partie de la table, en rendant "sans formation" toutes les unités qui le traversait.
Fidèle à son habitude, mon honorable adversaire - le vaillant maréchal Philippe de Rentrededans - avait bétonné sa défense en plaçant au milieu du terrain, et sur une colline, une pièce d'artillerie de 12 livres qui m'a donné bien du fil à retordre.
D'abord en boutant le feu à une maison que j'occupais d'emblée au coeur de Ligny (j'avais en effet repéré que le troquet du coin s'y trouvait).  Ce qui réduisait fortement ma marge de manoeuvre.
Ensuite, grâce à d'incessantes voltes-faces, en travaillant au corps des unités que j'avais amenées sur son flanc gauche. Unités que menaçaient en prime des schutzen silésiens astucieusement embusqués dans un bois. Bien vu.
Une absence de coordination de ma cavalerie et de mon infanterie sur ce flanc ont fait le reste. Je ne suis pas parvenu à passer de ce côté là.
Cela dit,mon vis à vis n'était pas en reste. Car sur son flanc droit à lui, sa cavalerie - restée tant soit peu inerte - s'est heurtée d'une part au maudit ruisseau, d'autre part à la chaleur enthousiaste de mes boulets de canon.
Résultat, au final, chacun est resté chez soi à observer l'autre avec un air narquois. Raaaaaah, frustration... comme dirait un ministre en constatant qu'il reste encore quelques centimes dans les poches de ces vaches à lait de contribuables. 

 
 

 

LIGNY, SON CLOCHER, SON RUISSEAU, SA CASTAGNE

Le 26/06/2018

Les volontaires désignés d'office pour la baston
Les volontaires désignés d'office pour la baston 
Avant Waterloo, il y a eu Ligny.... Un peu comme le chant du cygne (t'as déjà entendu un cygne chanter, toi ? Moi pas) avant la tripotée infligée au canard corse.
L'affrontement qui a opposé les pruskos aux franchouillards va inspirer la baston napo qui se déroulera vendredi à Pacé, aux portes de Rennes.
Le budget est relativement modeste : en gros 3000 points dans chaque camp.
Ce qui donne quand même la possibilité d'aligner 10 à 12 bataillons d'infanterie, deux batteries d'artillerie et 3 à 4 régiments de cavalerie selon que l'on joue mangeur de saucisse ou amateur de camembert. Bref, largement de quoi manoeuvrer.
C'est du 28 mm, bien sûr, Aet c'est toujours la règle "Vive l'empereur". Donc, du mouvement, du suspens et du tonique. Un jeu de "gros malins" comme disait jadis un joueur que j'ai cotoyé autour des tables. 
A propos, t'es devenu quoi, Xavier ?

 

LES ROIS DU KNOUT

Le 21/06/2018

V'là les bestiaux. Y a encore du taf
V'là les bestiaux. Y a encore du taf 
C'est pas parce que je suis en train de repeindre toute ma salle à manger ces jours-ci (murs verts avec déco d'abeilles dorées) que je délaisse pour autant mes figs.
Doucettement, mes cosaques de la Garde sont en train de prendre des couleurs sous mes gros doigts gourds.
Ce qui m'amène à éviter certaines erreurs, comme la couleur du baudrier qui leur ceinture le torse.
Contrairement à une foultitude d'unités de cavalerie, celle-ci n'est en effet pas blanche mais... marron, couleur cuir.
Bédame ! On a beau être de la garde, on n'en reste pas moins modeste dans son allure. Du  moins pour ce qui concerne les hommes du rang.
Parce que , du côté des officiers, c'est pas la même chanson : baudrier blanc et plumet digne d'une danseuse du Moulin Rouge. A bien y regarder, la seule différence, c'est l'endroit où il est placé.

 

UN TOUR A LA CAMPAGNE... DE 1815

Le 19/06/2018

Les cuirassiers français vont bientôt remettre ça Le site Facebook des Grognards de l'Ouest. La promo, y a rien de tel

Les cuirassiers français vont bientôt remettre ça
Les cuirassiers français vont bientôt remettre ça 
Un peu de tourisme, ça ne fait jamais de mal.
Une bataille à droite, deux bastons à gauche. Ces derniers mois ont été largement consacrés à la découverte d'une partie la Bretagne ludique et à divers contacts pris dans cette belle région. 
Vannes, Nantes, Rennes, Quimperlé (j'ai pas encore testé Lorient)... Les joueurs ne manquent pas par endroits.
Même si, côté règles, ils officient souvent en ordre dispersé et que certains estiment détenir la vérité révélée dans ce domaine fort controversé tandis que d'autres se grattent furieusement l'occiput en se demandant quel mode de jeu choisir.
"M'enfin" comme dirait mon pote Gaston Lagaffe, il faut de tout pour faire un monde.
Avec le maréchal Philippe de Rentrededans, on n'en poursuit pas moins notre petit bonhomme de chemin tout en cherchant  à attirer des joueurs dans nos périgrinations en 28 mm.
L'idée a ainsi germé d'une campagne 1815 disputée à la fois sur carte avec hexagones pour les mouvements préalables, et sur table pour les bastons qui ne manqueront pas de se produire. Rrgle "Vive l'Empereur", budget maxi de 2500 points par armée lors des affrontements, avec possibilité plus ou moins importante de récupérer une partie des pertes selon le résultat de la bataille. 
S'il y a des volontaires, qu'ils lèvent le doigt. 
Dans le même temps, je n'abandonne pas mes projets d'expo, en particulier à travers la modeste association des Grognards de l'Ouest , ex Grognards des Pyrénées, que j'ai créée avec un pote palois. 
Cette dernière voit en effet son site Facebook s'étoffer de temps en temps.
Il n'est jamais trop tard pour y jeter un oeil comme dirait un cyclope en cliquant avec délectation sur un site qui n'hésite pas à prendre position. Fût-elle coquine.

 

Minibluff the card game

Hotels