blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Du napo dans l'air

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

Du napo dans l'air

IL EST BON, LE GARS D'HENNEBONT

Le 20/11/2019

Un exemple parmi d'autres
Un exemple parmi d'autres 
Il y a des idées à prendre la-dedans. 
Parmi les figurinistes repérés lors du salon de Lorient, j'ai rencontré un gars d'Hennebont qui utilise des Perry, Victrix et Warlord pour imaginer des saynettes plutôt bien goupillées.Avec un principe : ne jamais y intégrer deux figs qui se ressemblent. Tels ces combattants du régiment anglais de Sussex. Sympa, non ? 
Le gars en question, un ancien mataf, n'a pas de site Internet. Dommage.

 

POILADE

Le 19/11/2019

Les lieux du drame, emplis de cris d'orques et de hurlements nanesques Mes nains perso à moi. Raaah lovely ! Les archers des forces du bien. Qui s'y frotte s'y pique. Au coeur de la baston, Gondor et Urukhaïs discutent philosophie

Les lieux du drame, emplis de cris d'orques et de hurlements nanesques
Les lieux du drame, emplis de cris d'orques et de hurlements nanesques 
Le wargame, c'est comme le baba au rhum ou le banana-split.
Y a des jours où, après y avoir goûté, on affiche un sourire aussi large que celui de Mme Odette quand elle compte sa recette après avoir accueilli toute une division d'infanterie au "Perroquet bleu", établissement discret et bien tenu habitué à voir défiler en rangs serrés le gros de l'armée de terre et une partie non négligeable de l'épiscopat gaulois.

Hé ben, ce sourire-là, je l'affichais grand comme ça quand je suis revenu dimanche du salon de la maquette et de la figurine de Lorient.
La joyeuse bande des joueurs de la CROM (Compagnie des rôlistes morbihannais) y organisait une baston médiévale-fantastique pas piquée des vers. Avec des Urukhaïs baveux, des orques pustuleux, des elfes noirs teigneux et des wargs hargneux chargés de faire passer de vie à trépas tout un fatras de nains, d'humains et autres alliés de tous poils.

Belle occasion pour vérifier si les haches de mes guerriers des mines de l'Amora (ceux à qui la moutarde monte facilement au nez) étaient bien affutées. Mais surtout pour passer un excellent moment.

Croiser des joueurs qui rigolent quand ils foirent leurs jets de dés, qui ricanent quand ils ne peuvent pas bouger d'un quart de poil de derche de gobelin,  et qui se marrent même s'ils se font hacher fin, fin, fin  - bref qui sont uniquement là pour s'amuser et se moquent comme de leur première chaussette trouée  de savoir s'ils vont perdre ou gagner -  est une chose, disons... rafraichissante.

Perso, j'ai grandement apprécié. Alors, je ne vous dirai pas si mes nains ont eu le dessus ou le dessous. M'en fous. Je me suis bien marré. C'est tout ce qui compte. Respect, la CROM. 

 

 

RUMBA IBERE

Le 18/11/2019

Les belligérants à pied d'oeuvre. Ils ne feront pas de quartier. Le face à face des cavalerie à l'aile gauche alliée Sur la droite, les Portos fonr replier les franchouillards Au centre, les Espingouins prennent le village et le carrefour La cavalerie française charge l'Anglais qui va l'arrêter au feu

Les belligérants à pied d'oeuvre. Ils ne feront pas de quartier.
Les belligérants à pied d'oeuvre. Ils ne feront pas de quartier. 
Quand il fait frisquet, rien de tel qu'un petit tour en Espagne pour aller se réchauffer les arpions.
Une baston opposant les franchouillards aux amateurs de bière tiède, de tapas et de morue salée a été mijotée samedi dernier dans l'antre ilestvilain des Hussards d'Isengard.
Une manière de faire découvrir à quelques belligérants avides de connaissance et de chicore napoléonienne les arcanes de la règle "Vive l'empereur" .
Un mode de jeu qui, en dépit des calculs qu'il impose pour la résolution des chocs, permet pas mal de manoeuvres subtiles. C'est à dire sournoises, vicelardes et malveillantes. Tout ce que j'aime.

Pour les calculs, la question a été vite résolue. Le rôle de l'ordinateur portable a été tenu par ma pomme.

Pour le reste, démonstration a été faite - si besoin était - qu'une ligne d'infanterie solide (donc anglaise) et déterminée peut sans trop de difficulté faire face à une charge de cavalerie impétueuse. 
Surtout quand la ligne en question n'a pas été "travaillée" au préalable par quelques tirs de canon ou de fusil, et que la cavalerie susnommée est du genre plutôt légère : hussards et chevau-légers lanciers en goguette.

Cet épisode sanglant , sabots contre Brown Bess, a en effet constitué le noeud de cette effroyable baston .
Une explication de gravure qui a également vu des troupes espagnoles s'emparer en ricanant d'un village dans lequel on leur avait signalé la présence alléchante d'une bodega, tandis quà l'aile droite alliée, leurs collègues portugais faisaient reculer des franchouillards menacés de flanc comme de face.

Bien que pas trop portés sur la calotte, les Français ne s'en sont pas laissés conter pour autant et se sont emparés d'une chapelle située à l'aile gauche. Cela, avant de faire passer de vie à trépas tout un régiment de dragons qui s'était aventuré sous leurs sabres vengeurs.

La nuit tombant sur le coup de 18h30 a toutefois sonné le glas de leurs prétentions et accordé la victoire aux alliés, qui tenaient avec leurs doigts crochus deux des trois objectifs qui leur étaient désignés. Olé ! Sangria pour tour le monde ! 

Samedi prochain, la prochaine rencontre des Hussards ilssontvilains aura une tout autre tournure. Elle se déroulera sur la flotte avec des vaisseaux de la 2e guerre mondiale.
Pour ceux qui ne savent pas nager, on fournit les bouées-canards gonflables en plastique.

 

 

VITE FAIT, AVANT L'APERO

Le 16/11/2019

Dés, cartes et tactique : "Mémoire 44", c'est du vite fait bien fait
Dés, cartes et tactique : "Mémoire 44", c'est du vite fait bien fait 
Il arrive toujours un moment où c'est la descendance qui prend en charge votre éducation.
Lors de ma récente vadrouille dans le ch'Nord, mon filiot m'a fait découvrir les tactiques de "Mémoire 44", un jeu qui mêle les figs, les cartes et les finasseries manoeuvrières.
C'est simple. C'est sympa. C'est rapide et c'est comme la brune de Corsendonk ou de Bacchus : ça se déguste sans soif.
Evidemment, à chaque fois, le sacripant m'a mis la pile. Comme quoi, t'as beau te peler la couenne quand tu les élèves, les gamins, ça n'a aucune reconnaissance ! 

 

 

YAPUDO YAPUDSOUS MAIS YADESPOTES

Le 15/11/2019

L'infâme Yapudo (au centre) en déplorable compagnie
L'infâme Yapudo (au centre) en déplorable compagnie 

D'habitude, je me méfie comme de la peste (et de la bière tiède) des appels  et demandes d'aide lancés  sur Internet. Messages qui fleurent bon l'embrouille et l'arnaque.

Mais là, je me suis renseigné... et je relaies bien volontiers ce mot diffusé sur Facebook par Philippe, alias le Captain Yapudo, un vieux pote périgourdin, créateur, entre autres événements, du salon Stratéjeux.

C'est cet olibrius déjanté qui m'a amené aux figurines et au jeu d'histoire à l'époque où les diplodocus dansaient encore le cha-cha-cha sur les berges de l'Isle. 

Les accidents de la vie professionnelle l'ont conduit dans une galère et il a besoin des copains. Donc, je transmets.

Une cagnotte a été ouverte à son intention sur leetchi. 
https://www.leetchi.com/c/aidez-la-famille-de-phil-de-stratejeux-bordeaux?fbclid=IwAR2nkE4k1F0Xs7MZrTIkEkrxLqaacoFe44Mzvb4TOJVCRfKzRMg1G4OwtvM.

Voici son appel : 

"La majorité d’entre vous me connaissent depuis fort longtemps.

Certains amis m’ont même suggéré l’idée il y a quelques temps maintenant de ne jamais laisser tomber lorsque l’enjeu est important, d’où l’idée de transmettre ce message de détresse que je rédige ce matin.

D’aucuns diront que c’est dans l’adversité (la citation est plus crue que cela) que l’on reconnais ses amis.

Conséquences logique,bien que malheureuse de mauvais choix professionnels l’heure où je rédige cette prose.

C’est avec une fierté ravalée mais un HONNEUR toujours intact que je vous adresse cet appel à l’aide.

Depuis plus d’un demi siècle, car il n’est plus tout jeune le bonhomme, mon caractère altruiste, ma fidélité en amour, en amitié et tout autant dans plusieurs domaines qui le sont chers, m’ont conduis à faire confiance à des personnes mal honnêtes voire malveillantes alors qu’à mes côtés mon proche entourage me soutenait sans faille.

La situation financière critique dans laquelle nous nous trouvons m’amène à vous dévoiler les faits :

Malgré un parcours professionnel sans cesse en évolution me permettant bien au delà de les obligations contractuelles, à l’origine de plusieurs créations à titre personnel et/ou dans le cadre associatif et autre animations et réalisations depuis plus de 40 ans (pour les plus anciennes d’entre elles), force est de constater que sans l’aide, pour ne pas parler de sponsoring financier que vous pouvez m’apporter, je ne vois pas bien comment, à la veille des fêtes de Noel, je pourrais sauver notre maison qui abrite encore ma petite famille.

Cette année, je ne souhaite qu’une chose à mon entourage familial c’est de conserver la santé, le moral et si possible avec votre aide de pouvoir jouir d’une vie heureuse sans épée de Damoclès au dessus de la tête.

Je veux croire, car suis un éternel confiant dans la vie et le désintéressement des bonnes gens, que si chacun de mes contacts ici présents vous m’adressez, par virement, par chèque ou en même en numéraire une cinquantaine d’€uros (à défaut de faire plus si c’est dans vos possibilités sans pour autant vous mettre sur la paille), vous pourriez contribuer à rétablir une situation désormais critique.

Je peux vous assurer que vous rendrez heureuse toute ma petite famille et mon entourage également.

Toute cette prose seulement pour dire que je met à poil devant vous et vous confie ce jour mes vœux les plus sincères de rendre la vie un peu plus joyeuse à toute la petite famille.

Un proverbe dit :

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort !

Je veux croire qu’à l’issue de cette pénible épreuve, je pourrais faire concurrence à RAMBO ✌️🙄✌️ "

 

Minibluff the card game

Hotels