blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Du napo dans l'air

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

Du napo dans l'air

A L'EST, Y A TOUJOURS DU NOUVEAU

Le 18/01/2017

Pour le moment, ils apprennent à marcher au pas
Pour le moment, ils apprennent à marcher au pas 
​Comme mes pinceaux étaient chauds, et en attendant que de la cavalerie moujik arrive un de ces quatre au grand galop dans ma boite aux lettres, j'ai entamé un noubeau bataillon d'infanterie (en Perry plastique, cette fois-ci).
Ce ne sont pas les réserves de figs qui manquent dans mes tiroirs.
​En effet, il me faut encore peindre quatre unités comme celle-ci ainsi que plusieurs bataillons de légers et toute une brigade de la garde pour disposer d'une armée digne de ce nom.
C'est à dire ENOORRRMMME !

 

 

MANQUAIT PLUS QUE CA

Le 17/01/2017

Ca rend mieux en ajoutant ça à l'ensemble
Ca rend mieux en ajoutant ça à l'ensemble 
​Un dernier détail a été ajouté à mon train d'artillerie russe : des bouts de ficelle ont été collés entre les chevaux pour représenter les sangles de l'attelage.
​Et maintenant, y a plus qu'à attendre que la Grande armée repasse le Niémen.

 

FAITES CHAUFFER LES BOULETS

Le 16/01/2017

V'là l'engin. L'ensemble fait 26,5 cm de long sur 7,5 cm de large Les conducteurs, déjà ivres morts sur leur selle C'est du 12 livres. Dans notre règle, ça tire à 1,20 mètre. Les servants, avec le délicat qui a mis des gants Bon, ben y a plus qu'à faire feu, hein ?

V'là l'engin. L'ensemble fait 26,5 cm de long sur 7,5 cm de large
V'là l'engin. L'ensemble fait 26,5 cm de long sur 7,5 cm de large 
​C'est pas fini. Mais l'essentiel y est et je peux déjà l'aligner sur une table.
​Voilà la pièce de 12 livres ruskof et son équipage, prêts à envoyer leurs boulets sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à un franchouillard .
​Je dois encore y ajouter les sangles permettant aux chevaux de tirer ce "manicraque" comme on dit dans le Nord, ainsi qu'un ou deux buissons en corde made in Laeronauticus (en fait, faut que je dégotte la bonne corde, bien épaisse).
​Le sol a été réalisé en jaune ocre de Model color, teinté par endroits de marron plus sombre et saupoudré toujours par endroits d'un peu de mini-gravier que je noie dans un lavis de peinture.
Le flocage est posé sur la peinture encore humide pour qu'il se colle en séchant.
​L'idée, c'est d'avoir un sol clair mettant en valeur les chevaux sombres.
​Bon, ben maintenant, faut que je compte mes sous pour savoir à quoi je vais m'attaquer en cavalerie, cette fois-ci : des dragons peut être. Il me reste aussi un tas de bataillons d'infanterie à recruter.
​Allez JJ, lâche pas la bride !


 

 

LE TOUT, C'EST DE PARTIR SUR DE BONNES BASES

Le 15/01/2017

Détail amusant, le calendrier du socle est de 1812. Non, je rigole.
Détail amusant, le calendrier du socle est de 1812. Non, je rigole. 
​Ca avance. Ca avance. Le train d'artillerie russe est en train de faire connaissance avec le socle qui va l'emmener baguenauder sur les tables de jeu.
​Une plaque de carton, de l'enduit de rebouchage et c'est tout bon.
​J'ai séparé l'ensemble en deux socles : le train à proprement parler et le canon. Ce qui permettra à ce dernier d'être orienté dans le feu de la bataille, lorsque ce sera nécessaire. Ca peut toujours servir.
​Il reste bien sûr pas mal de taf : le sol à peindre, caillouter et enherber, ainsi que les cordes qui relient les bourrins à l'attelage. Et un tas de détails à rectifier.
​Pour l'herbe, je vais essayer un truc que m'a conseillé le vaillant général Patricius von Laeronauticus : des bouts de ficelle dépiautés, collés et peintouillés. On va voir ce que ça donne.

 

CA COMMENCE A LE FAIRE

Le 13/01/2017

Y a encore pas mal de taf. Mais ça avance.
Y a encore pas mal de taf. Mais ça avance. 
​Les figs Perry en métal de ma batterie de 12 livres russes continuent à prendre des couleurs.
​Les conducteurs sont collés sur leur selle et les servants vont passer sous le pinceau.
​Détail sympa : l'un d'entre eux porte des gants. Non pas pour s'exprimer avec prudence lorsqu'il discute avec un officier, mais pour manipuler sans trop se faire de bobo le "brutal" qu'on lui a confié.
On dira ce qu'on voudra : y a pas plus délicat qu'un artilleur.

 

 

Minibluff the card game

Hotels