blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Du napo dans l'air

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

Du napo dans l'air

Le 19/02/2017

V'là les dernières recrues. Frais et guillerets en tenue d'été
V'là les dernières recrues. Frais et guillerets en tenue d'été 
​Mieux vaut se méfier. Car 19 bataillons ruskofs en cachent toujours un 20e, qui lui même...
​Avant d'aller raquetter ces jours prochains sur les cimes enneigées des Pyrénées, je continue à agrandir ma bande de moujiks. C'est toujours du Perry en plastique.
​Subtile différence par rapport au précédent bataillon, celui-là a des épaulettes jaunes témoignant du rang qu'occupe le régiment au sein d'une division. Le haut du pavé étant tenu par les unités aux épaulettes rouges. Faut de tout pour faire un monde de biffins.
​Autre détail : la couleur des pompons de shako (vert sur fond blanc, blanc sur fond vert ou blanc sur fond bleu) indique si l'on a affaire au 1er, 2e ou 3e bataillon d'un régiment.
Chose dont, il faut bien l'avouer, les grenadiers franchouillards se tapent comme de l'an 40 lorsqu'ils enfoncent avec un sourire narquois leur baïonnette émoussée dans les tripes des intéréssés. Histoire de bien remettre les choses à leur place.




 

 

VENI, VIDI, CASTAGNI

Le 18/02/2017

But de la manoeuvre : faire traverser toute la table au convoi On prend presque les mêmes et on recommence

But de la manoeuvre : faire traverser toute la table au convoi
But de la manoeuvre : faire traverser toute la table au convoi 
​Mon scénario d'attaque de paisible convoi franchouillard par d'ignobles ruskofs tignousses va être découvert dans peu de temps au club "Histoire et légendes" de Lescar, dont les membres tâtent un peu de tout. Un peu comme Mme Odette à ses heures perdues.
​Comme je trouvais que les Français avaient bien du mal à faire passer leurs chariottes et autres engins sur roues, j'ai un peu modifié la composition de leurs troupes, en y ajoutant un chouia de cavalerie. Fallait ça, face aux cosaques.
​Ce bidouillage n'empêchera pas l'exercice de rester délicat pour les défenseurs qui vont devoir être mobiles et se tordre quelque peu les boyaux de la tête afin de trouver la bonne tactique.
​A Lescar, le scénar sera joué par quatre belligérants au moins dont le féroce général Olivier de Tulasvumonderrick, l'Attila du Béarn, et le fort retors maréchal Richard de Jeteferailapeaupauv'pomme, l'homme qui vous fait tomber les dents rien qu'en vous regardant.
​Hildepute ! Rien que du beau monde. J'ai comme l'impression que ça va chauffer .

 

CA, C'EST FAIT

Le 06/02/2017

V'là les biffins, tout peints, tout frais C'est du plastique dur de Perry. Le temps est aux économies

V'là les biffins, tout peints, tout frais
V'là les biffins, tout peints, tout frais 
​Voilà le bataillon russe terminé. Il fait partie de la 4e des 5 brigades d'infanterie que comprendra mon armée.
​Parmi elles, on trouvera bien sur une brigade de la garde (marins, chasseurs, Semenovski et Preobrajenski) qui est encore à peindre.
Au total , 32 bataillons dotés de 3 batteries. Sans compter la cavalerie, ça va de soi.
​De quoi alimenter quelques bonnes bastons et expos.

 

LES P'TITS GARS DE VILNA

Le 05/02/2017

La fiche de chez Perry qui accompagne les figs à peindre
La fiche de chez Perry qui accompagne les figs à peindre 
Après avoir repeint ma cuisine, j'ai changé de pinceau (ca vaut mieux) pour mettre la dernière main à mon 19e bataillon ruskof.
Fier comme un bar-tabac, celui-là brandira le drapeau du régiment de Vilna, l'ancien nom de Vilnius, actuelle capitale de la Lituanie.
L'une des particularités de cette cité est, soit dit en passant, de posséder un chapelle dédiée à l'évêque orthodoxe Tikhon de Zadonsk. Un prélat qui, contrairement à ce que pourrait laisser penser son prénom, était tout sauf un demeuré mesurant moins de 1,60 m. Côté goupillon, c'était même un grand homme.
​Pour en revenir à nos moutons, les bataillons russes sont à 16 figs et comprennent trois compagnies de biffins de base auxquelles viennent s'ajouter des pelotons de grenadiers et de voltigeurs (strelki).
Les grenadiers exhibent sur leur shako un plumet bien pratique pour dépoussiérer la chambrée quand on ne va pas s'étriper sur le champ de bataille.
​Les voltigeurs, eux, sont reconnaissables à un pompon jaune canari.
​Autre spécificité slave : les cordons noués autour de la poignée du sabre court ,que tous portent au côté pour découper des cuissots de fantassins ennemis, sont de couleurs différentes selon les compagnies : vert et blanc, vert et bleu, vert et orange par exemple pour le 2e bataillon d'un régiment . Ca change encore pour les autres bataillons.
​Bref, chaque chose à sa place et chaque place a sa chose.

 

VOUS VOULEZ UN GLACON DANS VOTRE VODKA ?

Le 29/01/2017

V'là le plan dont je vais m'inspirer Les fuyards en traineau seront de la partie Les trainards font face aux cosaques. Chaud devant, si je puis dire. Ca tombe bien. J'ai justement une isba qui ne servait pas.

V'là le plan dont je vais m'inspirer
V'là le plan dont je vais m'inspirer 
​Après avoir imaginé le scénario de l'attaque de convoi qui avait donné tant de fil à retordre à mes comparses lors de l'expo organisée l'année dernière à Cenon, je vais m'attaquer à une autre manoeuvre : le passage de la Bérézina, lors de la retraite de Russie.
​Ca se jouera toujours sur une table de 3 mètres de long par 2 m de large, toujours avec des entrées échelonnées de troupes, et va falloir gamberger - donc tester, re-tester et re-re-tester - pour bien équilibrer les forces en présence . Car, réflexion faite, le scénario de l'attaque de convoi, que je vais rectifier et d'ailleurs rejouer d'ici quelque temps en Béarn, manquait un chouia de cavalerie du côté des franchouillards.
​Pour la Bérézina, le principe restera le même : faire traverser une partie de la table, et donc la rivière gelée, à des troupes et à un convoi surgelé avant que les Ruskofs ne tombent sur le rable de tout ce beau monde.
​Comme j'ai aussi peint une bonne vingtaine de trainards dépenaillés français, dont certains fuient en traineau, je tiendrai compte dans le scénario de la gène que peut poser la présence d'une foule de frileux affolés, et du casse-tête que pose son évacuation. Tout cela entrant aussi dans les critères de victoire.
​Comme de bien entendu, le vainqueur gagnera un esquimau glaçé.

 

Minibluff the card game

Hotels