blogs.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

Du napo dans l'air

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

Du napo dans l'air

LES PIEDS DANS LE PLAT

Le 16/07/2017

Une partie de mes godons, presque terminés
Une partie de mes godons, presque terminés 
​It's a long way... comme dit la chanson. Le secoclage de mes bataillons de buveurs de bière tiède se poursuit tranquilou. En voici une partie sur la photo, prêts pour la plupart à défourailler et attendant que je commande leurs drapeaux chez GMB Designs.
​Après ça, j'attaque la cavalerie au petit trot. Allez ! Hue, cocotte ! 

 

L'INCROYABLE HISTOIRE D'UN BATON MIKO

Le 01/07/2017

V'là le bouquin, paru aux éditions Transboréal Et v'là le gugusse, en 1888, donc déjà bien confit

V'là le bouquin, paru aux éditions Transboréal
V'là le bouquin, paru aux éditions Transboréal 
​La curiosité est un vilain défaut. Bien entendu, j''ai aussi celui-là, ajouté à bien d'autres et à ma passion immodérée pour la bière brune. 
​Vous comprendrez donc facilement qu'en me promenant tout à l'heure dans les allées d'une grande surface, j'ai halluciné quand mon regard s'est porté sur un petit bouquin qui se planquait discrètement dans le rayon "Histoire" du magasin.
​Il s'agit d'un ouvrage de Yves Gauthier qui raconte les péripéties pas piquées des vers de Jean-Baptiste Savin, un hussard de Napoléon fait prisonnier en 1812 en Russie, sur les rives de la Bérézina, et mort centenaire en 1894 sur les bords de la Volga. 
​D'où le titre de l'ouvrage : "Souvenez-vous du gelé ". L'histoire hors du commun d'un bâton Miko, en somme.
​Vingtdediousse und hildepute ! Un récit comme cela, ça se rate pas.
​Le gaillard prétendait être né en 1768. Ce qui fait qu'il serait passé de vie à trépas à l'âge fort respectable de 126 ans.
Certains en doutent, car s'il faut en croire les registres de l'armée, eux, il aurait plutôt eu 101 ans lorsqu'il a fait le grand saut.
​Mais, va savoir, Charles ! Comme il était Normand, peut-être bien que sa longévité est véridique, ou peut-être bien que pas. 

 

CA DEFOURAILLE SUR LE GAVE

Le 01/07/2017

Les Anglais de Nelson croisent au large de Pau
Les Anglais de Nelson croisent au large de Pau 
​Le canon a tonné vendredi soir au large du gave de Pau. Une escadre anglaise y croisait des vaisseaux de ligne franchouillards tout droit sortis du port de Lescar, bien connu pour ses bouges, ses bougresses et ses chalutiers.
​Le combat, disputé selon les usages de la règle " De l'ile de la Tortue à Trafalgar" a vu les Godons, moins nombreux sur le pont mais plus experts au tir, y mettre à mal les barcasses de l'amiral Villeneuve. 
​Mais surtout, on a bien rigolé. Un double jet de dé 6 nous permettant même d'assister à l'explosion d'un vaisseau de ligne. 
​C'était des maquettes Langton. C'était au club Histoire et légendes et on en redemande.

 

PAN-PAN, CUL-CUL, OLE !

Le 24/06/2017

La technique JP  :  je pénètre, je défonce et tu pleures. Et au milieu de la table coulait une saleté de rivière

La technique JP  :  je pénètre, je défonce et tu pleures.
La technique JP : je pénètre, je défonce et tu pleures. 
​Il n'y a pas de mauvaises armées. Il n'y a que des armées plus ou moins bien dirigées.
​On en a eu la démonstration pas plus tard que cet après-midi lorsque l'impitoyable JP de Pasdemiséricorde a envoyé  ses Espagnols, mâtinés d'Anglais et de Portugais, contourner, pilonner et et enfoncer l'aile droite de l'armée française.
Accompagné des cruels généraux Olivier de Quelboisjemechauffe et Hervé de Jelauraiunjourjelaurai, le bougre a  en effet utilisé comme d'hab sa cavalerie légère pour mettre le souk dans des lignes franchouillardes trop clairsemées sur leur droite. Tout cela, avant de cogner dur avec sa Garde, ses Suisses et ses Grenadiers montés pour hacher fin, fin, fin, quelques bataillons restants. 
​Affreux spectacle que celui-là.
​Placé à la tête de l'aile droite française, le vaillant général Patricius von Laéronauticus - qui aurait bien aimé disposer d'une brigade de plus -  a résisté comme il a pu à la furia ibérique . Tandis qu'au centre et à gauche de la table, ma pomme et le maréchal Didier van Blue Swede Shoes usions notre belle jeunesse à escagasser un adversaire solidement retranché entre bois, rivière et village. 
​Gasp und hildepute ! La messe fut quasiment célébrée en deux temps trois mouvements.
Mais, comme le disait l'autre, le cuissot de grenadier espagnol est un plat qui se mange froid. Vengeaaaaannnnce ! 
​PS : un grand merci à Emeline, l'épouse d'Olivier pour l'excellente pizza (ou apparentée, j'ai oublié le nom du plat) et à la maréchale Van Blue Swede Shoes (dont j'ai aussi zomis le prénom, mille zexcuses) pour le non moins excellent gâteau pastis qui fait toujours le bonheur de nos rencontres . Sans parler des quiches, salades, tartes et autres plats concoctés par nos ministres de l'Intérieur respectives. Acré milliard ed'vingtdediousse, quels soudards serions-nous sans elles ? 

 

 

UNE FRICASSEE NAPO, FACON LANDAISE... MIAM !

Le 23/06/2017

L'armée alliée prête à se mettre en marche Parmi les Espingouins, mes garrochistas, gardiens de toros.

L'armée alliée prête à se mettre en marche
L'armée alliée prête à se mettre en marche 
​Ca va sentir à la fois le camembert coulant, la morue pas fraiche, la panse de brebis farçie trouée, le sauté de veau à la confiture de fraise fluo et la paradilla de queues de poisson.
On s'en pourlèche les babines à l'avance.
​Une féroce baston napo va se disputer pas plus tard que demain dans le sud des Landes.
​Elle opposera une solide armée française à une coalition interlope composée d'Espagols, de Portugais, d'Anglais et d'Ecossais.  C'est dire si le plomb va couler.
​Parmi les belligérants, on trouvera un peu de tout : du Toulousain en rut comme du Girondin-tête-de-chien, du benêt béarnais (ma pomme) comme du fourbe Landais.
​Rien de tel pour débuter l'été. Parce que je peux vous le dire les 30,31,32 et 33 degrés de ces jours derniers, c'est bernique et peau de balle comparé à ce qui va se passer sur la table. 
Slurp und miam-miam... Y sont où mes dés limés ? 

 

Minibluff the card game

Hotels